La sensibilité

Augmenter la sensibilité, c’est rendre le capteur plus sensible à la lumière, ce qui peut présenter des avantages certains.En effet, en cas de basse lumière, comme pour des photographies de spectacle, utiliser la plus grande ouverture ne suffit pas parfois. Il faut en plus utiliser un long temps d’exposition.Choisir un long temps d’exposition présente deux inconvénients :
  • Si vous n’utilisez pas un trépied, vos tremblements vont engendrer une photographie floue car l’appareil bouge pendant que le diaphragme est ouvert. On appelle cela un flou de bouger.
  • Si des personnes ou des objets bougent pendant l’exposition, ils seront flous.

La solution consiste donc à augmenter la sensibilité de son appareil afin de réduire le temps d’exposition.
La sensibilité se mesure en ISO et va de 100 à plus de 100 000 ISO pour les appareils professionnels (comptez 5000 € pour avoir 100 000 ISO !)
Cela semble être une solution magique mais augmenter la sensibilité présente un inconvénient majeur illustré par la photographie ci-dessous : le bruit numérique.

 

Le bruit numérique est une sorte de neige qui apparait sur la photographie. En noir et blanc on appelle cela du grain et c’est parfois esthétique. En couleur on appel cela du bruit et c’est presque toujours désagréable.

Le bruit augmente dans deux cas de figure :

  • Plus on augmente la sensibilité plus on augmente le bruit.
  • Plus on allonge le temps d’exposition, plus le bruit augmente.

Ainsi, ce n’est pas une bonne idée de faire une exposition de 4 secondes à 6000 ISO, il vaut mieux exposer à 30 secondes à 100 ISO.

 

Si vous ne deviez retenir qu’une chose : ne combinez pas long temps d’exposition et ISO élevées sauf si vous possédez un reflex haut de gamme. Traitez le bruit numérique sur informatique à l’aide d’un logiciel spécialisé. A défaut enclenchez le réducteur de bruit interne à votre appareil photo.
Pour ceux qui veulent aller plus loin :Quand vous êtes coincé par de basses lumières et la nécessité de conserver une vitesse d’obturation assez rapide il ne reste qu’une solution : apporter de la lumière. Vous pouvez le faire en utilisant les éclairages à votre disposition (demandez à la personne de se rapprocher de la lampe) ou en apportant votre propre source de lumière. La plupart du temps cette source externe sera le flash. La photo au flash est tout un art, elle a mauvaise image car employée de la mauvaise façon, ses résultats sont catastrophiques. Nous apprendrons tous les secrets de la photographie au flash au cours des prochaines leçons.

Aucun commentaires
Add a comment...

Your email is never published or shared. Required fields are marked *